top of page
Rechercher

Endométriose: l’importance du microbiote intestinale. Une bactérie, la L gasseri donne de l'espoir.

Dernière mise à jour : 22 févr. 2023




Notre microbiote est mis à mal dans nos sociétés modernes, même s'il y a eu des prises de conscience ces dernières années, sur l'importance de manger des légumes et des fruits bio quotidiennement.L'accès à la nourriture trop riche est tellement simplifié, qu'il est facile de succomber à une mauvaise alimentation et d'en faire une habitude. Après tout qu'est ce que ça peut faire, on est tous pareils, on veut prendre du plaisir en mangeant...Oui, mais notre plaisir passe souvent par les mêmes choses, hamburger,charcuterie, fromage frites, etc. .... Il n'y a pas de mal, quand c'est de temps en temps, sinon ça devient un problème et encore plus lorsque l'on est atteinte d'Endométriose, car les douleurs risquent d'être pire !


Pourquoi, c'est important le microbiote ?


Nous avons tous entendu que les intestins sont notre " 2 ème cerveau" comme le titre le fameux Best seller, malgré tout, ça nous passe au-dessus et on ne s'y intéresse souvent que de loin. Pourtant, le rôle des intestins dans les maladies et les inflammations est tel qu'il devrait être notre priorité !

Je ne vais pas refaire un article sur le fonctionnement des intestins, Internet regorge d'articles fascinants sur le sujet et je vous encourage à les lire. Je vais cependant en faire un petit résumé avant de donner des pistes pour chouchouter nos petites bactéries intestinales. Je met également certains articles en liens en bas de page.


D'abord, sachez que notre tube digestif collabore en permanence avec notre cerveau, par le biais des sécrétions hormonales. D'ailleurs, les neurones de l'intestin sont capables de produire de la dopamine et de la sérotonine, et pas qu'un peu ! Pratiquement autant que le cerveau ! La dopamine a un rôle complexe et intervient dans de nombreuses fonctions importante telle que les fonctions motrices (rien que ça), quant à la sérotonine, elle intervient dans de nombreuses fonctions physiologiques comme le sommeil, la dépression....

Nos intestins jouent un rôle capital dans nos défenses immunitaires, mais aussi nos fonctions neurologiques. Le déséquilibre intestinal (dysbiose) est donc très largement étudié aujourd'hui, car, comme le dit l'article consacré sur le site de l'INSERM : "c'est une piste sérieuse pour comprendre l'origine de certaines maladies, notamment celles sous-tendues par des mécanismes auto immun ou inflammatoire", ça ne vous rappel rien ? Plusieurs travaux, on mit en évidence le lien entre une dysbiose et les maladies inflammatoires et/ou chronique. Qui plus est si notre flore intestinale est détraquée, notre flore vaginale l'est aussi donc nous serons plus sujettes aux mycoses par exemples.

Dans une étude assez récente, il a été découvert qu'une bactérie, la Lactobacillus Gasseri, pourrait intervenir dans la qualité de vie des femmes atteintes d'Endométriose. Cette bactérie est présente dans le Microbiote vaginal et intestinal. Cette souche a été donné a des femmes atteintes d'Endométriose pendant 21 jours et a amélioré leur qualité de vie. Plus précisément ce " traitement" a permis un apaisement des douleurs et une diminution des lésions. Des résultat qui confirme ceux d'une autre étude plus ancienne, datant de 2011, selon laquelle des patientes traitées avec cette souche ont connues un "soulagement significatif" en comparaison a celles traiter avec le placebo. Le plus étonnant, c'est que cette bactérie serait rare voir absente chez les femmes atteintes d'Endo.

Le lactobacilus Gasseri représente donc une piste prometteuse dans la prise en charge de l'Endométriose.


Toutes ces données confortent les conclusions auxquelles je suis arrivée à force de fouiller partout en quête de réponses. La plupart des femmes atteintes que je connais, si ce n'est la quasi-totalité, ont des soucis intestinaux que l'on attribue a tout et n'importe quoi et souvent sans examens pour en vérifier l'origine. Et si elle était là, la dimension génétique de cette maladie ? Puisque le Microbiote s'acquiert dés la naissance ? Nous aurons sûrement un jour les réponses sur tous les facteurs a l'origine de l'Endométriose, en attendant on peu améliorer notre qualité de vie !


Quels sont les signes d'un déséquilibre intestinal ?




-Fatigue

-maux de têtes

-dépression

-insomnie

-anxiété

-Reflux gastrique

-Allergies

-cystite, vaginite

-difficulté à perdre du poids.

-maladies a répétition.

-alternance diarrhées et constipation.


Alors comment se chouchouter le Microbiote ?


Maintenant que l'on a compris qu'un déséquilibre intestinal met un gros bazar dans le corps tout entier, quelques piste pour lui redonner la pêche et être nous aussi en pleine forme :

Ce que préfère notre Microbiote ce sont les fibres, viennent ensuite les aliments riches en prébiotique et probiotique :


- Des fruits et des légumes frais tous les jours. En essayant des varier pour apporter une nourriture diversifiée au Microbiote. Notez que la pomme contient des millions de bonnes bactéries ! Préférez acheter vos fruits et légumes bio évidemment.


-Des farines et des céréales complètes :(quinoa, sarrasin, petit épeautre, etc.) Le pain blanc c'est comme le sucre blanc, c'est mauvais et on en mange trop ! Préférez donc en remplacer au moins une partie par des produits à base de farine complète et mieux encore si vous avez près de chez vous un boulanger qui travaille les farines anciennes (et donc qui n'ont pas été modifiées génétiquement pour ne pas moisir et se garder longtemps) jeter vous dessus ! Cela dit si vous ne mangez pas du tout de farine et céréales complètes, aller y progressivement sous peine d'avoir des ballonnements et des douleurs intestinales.


-Manger des légumineuses : lentilles, pois, haricots secs, la diversité favorise le développement d'un bon Microbiote.


-Les aliments prébiotiques : l'ail, les graines de Chia, les amandes, l'artichaut, les oignons, le cacao, les noix, les feuilles de chicorée entre autres.


-les aliments probiotiques : le miel, le chou fermenté, le miso, le yaourt, le vin, le kéfir sont de bonne source.


Attention au miso qui est fabriqué à base de soja et le soja contient des phyto-œstrogènes, pour faire court les phyto-œstrogènes miment l'effet de cette hormone dans le corps. Vous pouvez tout à fait consommer du soja, mais pas en grande quantité et pas tous les jours.


Pourquoi ne pas juste prendre des probiotiques en gélules ?


Plusieurs études montrent aujourd'hui que prendre des probiotiques serait inutile voir néfaste pour plusieurs raisons. D'abord notre Microbiote serait comme nos empreintes digitale, unique . Se supplémenter avec des bactéries étrangères ne servirait donc a rien ou si peu. Ensuite, la prise de probiotique ralentirait le travail naturel de notre corps, par exemple dans l'une de ces études, les gens a qui l'on a administrer des probiotiques après un traitement antibiotique, ont vu retarder le retour à l'équilibre de leurs flores intestinales par rapport a ceux qui n'avaient rien pris. Cette étude n'est pas la seule a en arriver a la conclusion que les compléments alimentaires ne sont pas la solution pour restaurer la flore intestinale, tout se passe dans l'assiette !


Les plantes pour nettoyer :


Les tisanes de romarin, de thym, de mauve, de mélisse, notamment, sont parfaites pour nettoyer les intestins. La gelée d'Aloé véra lutte contre la constipation et l'acidité gastrique, elle nettoie aussi les intestins et soulage les inflammations du tube digestif.


Tous ces conseils peuvent paraître classiques, pourtant en les appliquant, vous retrouverez non seulement un bon transit, mais aussi une meilleure résistance immunitaire. C'est donc un bénéfice non-négligeable au quotidien. Changer ses habitudes n'étant pas toujours faciles ne vous lancez pas dans un régime alimentaire radicalement opposé au votre du jour au lendemain, surtout si vous voulez tenir dans la durée, soyez gentille avec vous même.

Commencez progressivement, une chose a la fois et petit a petit vous aurez changer votre régime alimentaire sans trop d'effort, tranquillement et avec douceur. En vous contraignant, vous risquer d'être frustrée et stressée et de tout envoyer balader, ça n'est vraiment pas la peine. Vous trouverez forcément des fruits qui vous plaisent, même en jus, des idées pour cuisiner les légumes de manière gourmande, et pour introduire les graines de Chia, de lin et autre dans un yaourt ou une salade par exemple. Prenez du plaisir a vous faire du bien !


Bientôt, mon amie Mangakel vous proposera des recettes pour faire le plein de vitamines, de fibres et de toutes les bonnes choses dont on a besoins pour lutter contre l'Endométriose. Allez visiter son site, il est gourmand et vraiment génial.


Prenez soin de vous!


Le site de Mangakel ici


Les articles :



437 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page